• Les modes de développement en question

    La suite du texte est à lire ici : "les consommations d'énergie"


    S’interroger sur notre mode de développement, c’est en premier lieu s’interroger sur nos consommations d’énergies.   

    1. LE MODELE DE DEVELOPPEMENT DES PAYS OCCIDENTAUX

    Le modèle de développement des pays occidentaux repose sur une surconsommation d’énergies d’origine fossile (pétrole, charbon et gaz) :

    • - En quelques dizaines d’années, notre civilisation a consommé des ressources que la nature a mis des centaines de millions d’années à accumuler
      - Cette surconsommation génère des émissions de gaz carbonique  en excès. Le réchauffement climatique qui en résulte est une menace grave pour les conditions de vie dans les prochaines décennies.
      - Ce mode de développement a généré des écarts considérables de niveau de vie, entre ceux qui ont accès aux ressources et ceux qui n’y ont pas accès.
      - Les pays émergents copient ce modèle, accélérant ainsi les menaces pesant sur le climat, et les rivalités pour l’accès aux ressources.
    •  

     2. UNE PRISE DE CONSCIENCE NATIONALE ET INTERNATIONALE

    Avec la loi du 13 juillet 2005, les pouvoirs publics français reconnaissent la nécessité, pour les pays développés, de diviser par 4 ou 5 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050.

    Cela doit se traduire dans la pratique par une division par 4 ou par 5 de nos consommations d’énergies d’origine fossile: « le facteur 4 »

    La prise de conscience au niveau mondial s’étend. (Rapports du GIEC sur le climat, conférences internationales,…), mais les pays du monde ont bien du mal à s’entendre sur les solutions à retenir.

     
    3. UN GRAND ESPOIR POUR LA PLANETE

    Réduire les consommations d’énergie fossile, notamment dans les pays occidentaux très consommateurs, c’est :

    • - Préserver les ressources pour les générations futures
    • - Promouvoir un modèle de développement qui puisse être adopté par tous les pays du monde, sans remettre en cause les grands équilibres naturels de la planète,
    • - Réduire les tensions et risques de crises pour l’appropriation des ressources,
    • - S’assurer que la planète reste viable pour les générations futures.
    « Le combat des droits de l'homme est-il permanent ?L'amitié est-elle plus qu'un lien social ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :