• Le rêve éveillé nous aide-t-il à vivre ?

     Le rêve éveillé est une réalité originale, autre que le rêve nocturne et la rêverie.

     

    Dans le rêve dit nocturne qui apparaît pendant le sommeil, la personne est désarmée et sans contrôle. Ce n’est pas le « moi » qui dirige le rêve mais l’inconscient. « On ne rêve pas ce qu’on veut, on ne rêve pas quand on veut, on ne peut pas s’empêcher de rêver ».

     

    Dans la rêverie, au contraire, la personne ne dort pas, mais son esprit se laisse à évoquer une situation : aventure amoureuse, idée noire, voyage, vœu de revanche etc… d’ où son nom de rêverie compensatoire. La personne garde le contrôle de sa rêverie : elle peut l’arrêter à chaque instant, elle peut modifier le scénario, elle prévoit à l’avance les images qu’elle va vivre et sait comment cela finira. C’est son « moi » qui dirige la rêverie.

     

    Le rêve éveillé emprunte le mécanisme de la rêverie mais bénéficie d’une implication plus. profonde, plus importante car il peut être vital.

    Au rêve éveillé on réclame un miracle « Imagination active opposée au rêve ». A travers ses rêves éveillés, l’individu exprime les problèmes affectifs ou autres du moment. Les problèmes se rapportent nécessairement à une situation particulière : celle qui fait problème, celle qui envahit la vie ou qui angoisse.

    Le rêve éveillé exprime une problématique, c’est-à-dire une manière de percevoir et d’être, face à une situation qui a la particularité d’être sensible pour le sujet.

     

    Nous rêvons tous éveillés. Nous pratiquons tous le rêve éveillé (on se fait un film), on, rêve sa vie, le rêve éveillé est une seconde vie. Les rêves sont une force considérable pour renouveler notre existence. En affrontant des situations désagréables, on peut peut-être les changer en situations bénéfiques.

     

    Les rêves éveillés des enfants, des adolescents, des adultes, des plus âgés sont différents

    • Un enfant rêve d’avoir un chien, l’aura-t-il ? ses parents s’y opposent.
    • Un enfant martyrisé rêve d’être aimé ou de mourir pour que ça s’arrête.
    • Un enfant est passionné par la musique et joue du violon. Il rêve qu’il est dans une grande salle de concert où de nombreux spectateurs l’applaudissent. Cet enfant est doué, c’est un virtuose, et avec beaucoup de travail, il réussira son rêve.
    • L’adolescent rêve qu’il réussi brillamment un examen dans une discipline où il est nul.
    • Qu’il va sur la lune.
    • Qu’il est champion de sport, médaillé olympique.
    • Qu’il va changer le monde.
    • L’adulte qu’il gagne à une loterie et à quoi lui servira cet argent.
    • Que la personne dont il est amoureux et qu’il n’a absolument aucune chance de conquérir va devenir sa compagne ou son compagnon.
    • Que son enfant va guérir d’une maladie incurable.
    • Que son enfant mort ne l’est pas. Qu’il aurait deviné la détresse de son enfant, aurait agit différemment et que son enfant ne se serait pas suicidé.
    • Qu’il aurait conduit autrement et que la personne tuée ne le serait pas.
    • A quoi rêve un criminel en prison :
    • * Comment aurait-il dû agir pour ne pas tuer ?
    • * Comment aurai-il dü agir pour ne pas se faire prendre ?

     

    • * Comment se faire la belle ?

     

    • Les plus âgés rêvent d’éviter la maladie.
    • De perdre leurs enfants.
    • De partir ensemble en même temps.

     

    Le rêve éveillé est un véritable travail, nous le construisons, l’agrémentons, le corrigeons,  l’améliorons, l’embellissons, nous le faisons vivre.

    Le rêve éveillé est l’expression d’une problématique existentielle. Les rêves éveillés ont souvent une issue heureuse contraire à la réalité.

     

    Qu’est-ce qu’une œuvre littéraire sinon un rêve éveillé ?

     

    Quelle place a le temps dans le rêve éveillé ? « laisser au temps, le temps de faire son œuvre ». Le rêve éveillé peut-il aider à vivre, survivre, passer un cap ?

     

    Le rêve éveillé a-t-il sa place dans notre civilisation ?

    « CR de la réunion du 9/10/2010 sur la médiationL'augmentation du temps de loisir modifie-t-elle la notion de travail ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Bergonza
    Mardi 17 Juillet 2012 à 09:22

    bonjour

    quand je suis sur la route, au volant de ma voiture, le rêve éveillé n'est il pas entrain d'oter toute mon attention  pour, au bout du compte me mettre en état de  somnolence ???

     

    2
    Mardi 24 Septembre à 19:31

    Bonjour Monsieur Quentin. Après la lecture passionnée de votre thèse parfaitement bien orchestrée, je me suis remis en question me suis interrogé sur ma condition d'humain. Je me suis alors demandé si j'étais bien dans un rêve éveillé. Et wola j'ai eu un 2 a mon DM j'ai l'seum starfoullah. 

    Bonne soirée à vous,

    Bien sincèrement,

    G. Lafourche.

    Des bisous ma couille

     

      • Georgette Dupont
        Mardi 24 Septembre à 19:34

        Bonsoir mon cher Gustave Lafourche,

         

        Votre commentaire semble empli d'émotion, j'en suis toute émoustillée. J'ai moi aussi eu des questionnements divers sur ce sujet extrêmement bien traité. Et wola moi aussi j'ai eu 4 à ma dissert' c'était pas un rêve ça, hého.

         

        Cordialement,

         

        G. Dupont.

         

        Kiss kiss mon reufré.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :