• L'école de la deuxième chance (Conférence)

     

    L'école de la deuxième chance

    Par Hervé Demarcq, directeur de l'E2C de Trappes-Elancourt.

    Les origines du concept

     

    Les Écoles de la 2e Chance sont l’une des initiatives européennes proposées dans le Livre Blanc “Enseigner et apprendre : vers une société cognitive”, présenté par Madame Édith CRESSON (Commissaire européen chargée de la recherche, de l’éducation et de la formation) lors du sommet des Chefs d’État de Madrid de décembre 1995, puis adopté par les Ministres de l’Éducation des États Membres de l’Union Européenne. Le projet de bâtir des Écoles de la 2e Chance était inscrit parmi les cinq objectifs transversaux identifiés par le Livre Blanc, “Lutter contre l’exclusion”.

     

    Toutes les initiatives proposées par ce Livre Blanc partent du constat selon lequel les mutations des sociétés européennes, qu’elles soient technologiques, économiques ou sociales, appellent de nouvelles compétences qui s’expriment par des capacités individuelles d’adaptation de plus en plus importantes. Face à ce constat, la Commission Européenne préconise “d’investir dans l’intelligence pour que chaque individu construise propre qualification”.

     

    Les Écoles de la 2e Chance sont l’un des outils proposés par la Commission pour investir dans l’intelligence et réduire le nombre de jeunes n’ayant pu accéder à des études ou à une formation.

     

    En mars 2000, lors du Conseil Européen de Lisbonne, les Chefs d’États et de Gouvernements ont invité les quinze États membres de l’Union à “réduire de moitié, d’ici 2010, le nombre de personnes de 18 à 25 ans n’ayant accompli que le premier cycle de l’enseignement secondaire et ne poursuivant pas leurs études ou leur formation”. La caractéristique forte de ce dispositif est de se concentrer sur des franges de la population particulièrement fragilisées : de jeunes adultes, sortis sans diplôme des systèmes d’enseignement traditionnels et qui doivent, aujourd’hui, faire face à des difficultés sociales et humaines marquées.

     

    Le Livre Blanc énonce notamment trois grands principes sur lesquels les Écoles de la 2e Chance fondent leur fonctionnement : le premier est de faire plus pour tenir compte de leur situation sociale et de leur sentiment d’exclusion ; le deuxième est d’associer dès le départ les entreprises à l’effort de formation, en particulier de formation professionnelle ; le troisième, enfin, est d’utiliser des pédagogies actives facilitant la mise en action plutôt que l’apprentissage passif.

     

    En France, les Écoles de la 2e Chance qui se développent depuis l’an 2000, à partir de l’expérience menée à Marseille, se sont construits autour d’une Charte des Principes  qui s’inscrit dans la continuité des principes contenus dans le livre blanc de la Commission Européenne.

     

    Aujourd’hui, le Réseau E2C France est un « réseau d’experts » sur 4 activités principales :

     

    ·         Faire évoluer la Charte des Principes qui structurent les Écoles de la 2e Chance en France et les principes de labellisation qui en découlent, gérer la marque « École de la 2eChance » et son label,

     

    ·         Évaluer et valider le parcours du jeune sur la base de l’Attestation de Compétences Acquises,

     

    ·         Mutualiser et échanger sur les pratiques pédagogiques, rencontres de jeunes et de formateurs,

     

    ·         Participer au développement des Écoles de la 2e Chance sur le territoire via des études de faisabilité et/ou d’accompagnement de membres associés.

     

    En 2009, le Réseau E2C France s’est inscrit dans un nouveau paysage institutionnel, en effet, l’article L 214 14 du Code de l’Éducation (Loi 2007-297 du 5 mars 2007) et son décret d’application (n° 2007-1756 du 13 décembre 2007) concernant les Écoles de la 2e Chance, a témoigné de la volonté du législateur de soutenir et d’institutionnaliser le dispositif.

     

    Télécharger l’article L 214.14 du Code de l’Éducation et son décret d’application. 

     

    Télécharger le guide pour l’essaimage du dispositif : 0801 Etude sur l’essaimage

     

    La pédagogie, orientée vers la conquête de l’autonomie

     

    Les Écoles de la 2e Chance proposent des pratiques pédagogiques innovantes, dans la continuité des principes contenus dans le livre blanc de la commission européenne

     

    “Enseigner et apprendre – Vers la société cognitive”, prélude à la création du dispositif.

     

    Hors des schémas scolaires classiques, fondées sur l’individualisation des parcours et l’apprentissage de l’autonomie, les Écoles de la 2e Chance accueillent les jeunes sans qualification et sans emploi, tels qu’ils sont, sans autre critère que leur motivation, s’appuyant sur leurs qualités et compétences pour les révéler et dégager des pistes de réussites personnelles, en associant, dès le départ, les entreprises à l’effort de formation professionnelle.

     

    Les étapes du parcours

     

    La première étape d’un stagiaire dans une École, période d’intégration qui peut aller de trois à sept semaines, permet de s’engager à construire un projet et d’en accepter les règles de vie. Au cours de cette période, les connaissances des stagiaires sont évaluées dans les différentes disciplines, ce qui permet d’élaborer un plan de formation individualisé pour chaque stagiaire. A l’issue de cette première étape, un contrat, signé entre le stagiaire et l’École, précise les contours du plan de formation individualisé.

     

    Trois étapes de formation en alternance, vont suivre, la remise à niveau des savoirs de base intervenant tout au long de ce parcours.

     

    1. L’une, consacrée à l’émergence du projet professionnel avec la découverte de l’entreprise et des métiers porteurs.

     

    2. La suivante est l’étape du choix, de la confirmation du projet professionnel.

     

    3. Enfin, la dernière étape est celle de l’affirmation du projet, de l’acquisition de gestes professionnels, de l’accompagnement à la recherche d’emploi et / ou à une sortie vers la qualification pour accéder au métier choisi.

     

    Etape du parcours du jeune à l'école de la 2ème chance

     

    Les évidences incontournables du dispositif

     

    Les Écoles de la 2e Chance délivrent un enseignement initial, décalé dans le temps et dans l’espace. Quatre évidences incontournables précisent la spécificité et la vocation du dispositif :

     

    • Première évidence, ces jeunes ont rejeté le système éducatif. Pour accompagner les jeunes qui, dans leur passé, ont rejeté le système éducatif, les Écoles se situent hors des schémas scolaires classiques. Pour autant il s’agit bien d’une “école”, dont la pédagogie est fondée sur l’individualisation des parcours et l’apprentissage de l’autonomie.

     

    • La seconde évidence est que le dispositif doit être spécifique et institutionnalisé. L’appropriation du dispositif par les jeunes leur donne un droit de citoyen, celui de se construire une référence d’appartenance.

     

    • La logique d’un parcours pédagogique complet et unifié est la troisième évidence. Elle est d’une importance cruciale, car la tactique de la “rupture” est ancrée dans les habitudes quotidiennes des jeunes en voie d’exclusion. Le ballottage d’un stage à l’autre conforte cette attitude et n’offre aucune chance à la capitalisation continue des acquis.

     

    • Quatrième et dernière évidence : l’alternance est la clé de voûte des E2C. Compte tenu de la largeur du fossé entre les valeurs de l’entreprise et les aspirations des jeunes qui n’ont pas l’expérience du monde du travail, la mission principale du dispositif est de jeter des ponts entre ces deux rives.

     

    Les référentiels communs et les pratiques différenciés

     

    La finalité de l’École de la 2e Chance est de rapprocher les jeunes de l’entreprise. Cette finalité détermine le choix des démarches pédagogiques mises en œuvre. Ainsi l’élaboration du projet professionnel s’appuie sur une démarche pédagogique d’alternance en lien avec l’utilisation de référentiels communs sur les savoirs de base, appuyés sur des pratiques pédagogiques différenciées.

     

    Pour répondre à cette finalité, l’originalité des E2C et de se référer et d’assembler plusieurs méthodologies pédagogiques. Les Écoles pratiquent ainsi :

     

    • une pédagogie active, avec une forte ouverture à la vie de la Cité, qui amène le stagiaire à découvrir par eux-mêmes, à se déterminer en tant que citoyen ;

     

    • une pédagogie du contrat, dont le but est d’amener le stagiaire à être responsable de ses engagements ;

     

    une pédagogie du projet qui entraîne le stagiaire à prendre conscience de ses compétences et à mesurer des résultats ;

     

    une pédagogie de la réussite qui valorise les acquisitions et les progrès de chacun des stagiaires.

     

    L’entreprise, lieu de construction et de du projet professionnel

     

    L’orientation du stagiaire vers tel ou tel secteur n’est pas définie à l’avance, l’E2C travaille donc avec l’ensemble des secteurs professionnels.

     

    Le choix du lieu de stage et la nature des activités qui vont être confiées au stagiaire sont fortement individualisés en fonction du désir des stagiaires, de ses possibilités réelles, de l’avancée dans la définition de son projet professionnel. Les stages permettent de corriger ou de valider les représentations que les stagiaires peuvent se faire d’un métier ou d’un secteur professionnel, de mesurer les contraintes, exigences et possibilités du métier.

     

    Les stagiaires sont d’abord incités à découvrir des secteurs auxquels ils n’avaient pas pensé mais qui sont porteurs d’emplois et peuvent leur être accessibles. Puis vient l’étape du choix du projet, auprès de plusieurs entreprises.

     

    Enfin celle de l’affirmation du projet et de la recherche d’emploi, qui peut être aussi la recherche d’une formation professionnelle qualifiante pour accéder au métier choisi pendant le parcours.

                                           Le 26 Nov. 2016

     

    « Compte-rendu du Café-Débat du 5/11/2016 : La vie a t-elle un sens ? »Peut-on se réaliser à notre époque? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :