• Etes vous devenu l’adulte que vous rêviez d’être enfant ?

    Bien que nous ne soyons pas tous sujets à l’introspection, il arrive un jour ou l’autre que nous soyons amenés à nous retourner sur notre histoire, à faire un bilan de ce que nous avons accompli ou non, sur nos choix, nos rêves, nos désirs d’enfant enfin, sur notre chemin, notre vie.

    En poussant cette introspection un peu plus loin, on peut se demander si nous sommes devenus cet adulte que nous nous imaginions devenir un jour, quand nous étions enfant ! Si nous pouvons en être fier, quand bien même nous ne sommes pas celui ou celle que nous aspirions être.

    A quoi rêvions-nous quand nous étions petits ? Oh, pas tout petit, car dans la petite enfance on « vit » les choses, on « joue » les situations. C’est l’imaginaire qui nous guide à ce moment là. Le monde de l’enfance est dans son propre réel, et ne se sert de son environnement que pour l’alimenter.

    L’entrée dans la réalité de l’adulte vient plus tard, avec la projection dans l’avenir, dans une vie, un métier, volontairement ou par la force des choses... L’imaginaire du début s’alimente avec ce que l’entourage, le cadre de vie, le milieu social apporte à l’enfant. Ce qu’il voit aussi via les médias, internet etc. Les barrières que nous nous mettons devenus adultes ne sont pas les mêmes. Le rêve est alors possible.

    Et l’enfant de se projeter dans un avenir fait de concret tout autant que de rêves. Devenir un cosmonaute comme Patrick Baudry, un super héros comme Batman ou Super Jaimie, aventurier comme Indiana Jones, le Capitaine Nemo ;  mais aussi plus concrètement docteur, pompier, policier ou… présidente de la république.

    Le rêve qu’on se crée n’est pas nécessairement un rêve impossible, mais parfois juste un rêve. L’enfant en grandissant en prend conscience. Mais ses choix alors sont-ils radicalement éloignés de ses rêves d’enfant ? Ainsi, un médecin n’est-il pas un super héros ? Et une infirmière ??? Après tout, ils sauvent des gens tous les deux non… ? Ce que je veux dire c’est que certains rêves peuvent être impossibles à réaliser. Mais n’est-il pas possible de s’en approcher ?

    Un rêve d’enfant reste-t-il à jamais un rêve ? Certaines autres illusions restent présentes, quelque part dans notre mémoire, toujours possibles à réaliser, ou tout au moins à s’en approcher. Alors, une fois devenus adultes, sommes nous tels que nous l’avions imaginé ? Avons sorti de notre mémoire notre rêve et l’avons-nous accompli ? Nous reste-t-il une part de l’innocence enfantine, ou sommes nous devenus trop vieux pour rêver ?

    Avez-vous pu accomplir ce que vous souhaitiez ? Et quand bien même vous êtes loin d’avoir réussi à être tel que vous auriez aimé être, pouvez vous être fier de l’adulte que vous êtes aujourd’hui ?

    Et pourquoi n’êtes vous pas devenu cet adulte ? Mauvais choix ? Mauvais calcul ? Recul devant l’effort à accomplir ? Pression d’un entourage familial ou social qui vous a détourné de vos rêves ? Ou vos parents ont-ils tracé pour vous un avenir à 100 lieues de ce que vous êtes, de ce à quoi vous aspirez… Et que pensez-vous de vous-même qui n’avez pas réussi à accomplir certaines, voire toutes vos utopies ?

    Enfant, n’avez vous pas vécu de telles choses qui ont fait que vous n’avez jamais pu rêver ? Et le jour où vous l’avez réalisé, avez-vous décidé de vous trouver un graal à trouver, un rêve à accomplir, est-il trop tard ?

    Et une fois devenus parents nous-mêmes, que faisons nous ou qu’avez vous fait pour permettre à nos enfants de se construire et d’avoir des rêves ? Des rêves qu’ils souhaiteront réaliser, et qui feront d’eux des personnes exceptionnelles… Ou des gens bien tout simplement !

    Nombre de questions à développer ensemble, pour rêver encore un peu !!!

     

    Evelyne Berger

    « Après Fukushima, faut-il sortir du nucléaire ?Solidarité et charité : même combat ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :